Un « bon » médiateur, c’est un professionnel indépendant, impartial et neutre.

  • Indépendant : le médiateur doit être détaché de toute pression. Le médiateur s’engage notamment à refuser, suspendre ou interrompre la médiation chaque fois que les conditions de cette indépendance ne sont pas réunies. Le médiateur s’interdit par éthique de remplir des fonctions de représentant ou de conseil de l’un et/ou l’autre des participants au processus de médiation.
  • Impartial : le médiateur s’oblige à ne pas prendre parti ni privilégier l’une ou l’autre des personnes en médiation. Le médiateur s’interdit d’avoir un intérêt financier direct ou indirect dans l’issue de la médiation.
  • Neutre : le médiateur accompagne les personnes dans leur projet, sans faire prévaloir le sien. Il veille à faciliter les négociations entre les parties afin de les aider à trouver elles-mêmes une solution à leur différend.